Éclat de Lire

L'émission et ses équipes

Description

L’émission Éclat de lire s’installe dans un établissement scolaire, collège ou lycée, pour y promouvoir la lecture, activité indispensable pour développer l’imaginaire, l’analyse et la compréhension du monde. Lors de chaque édition, des adolescents présentent un ouvrage qu’ils ont particulièrement aimé, le résument et expliquent ce que leur a suscité et apporté cette lecture alors que le/la documentaliste de l’établissement livre sa propre opinion de l’ouvrage, avec un regard et une analyse d’adulte. Au fur et à mesure des saisons, le programme prévoit également de faire ponctuellement intervenir l’auteur selon les possibilités, le faisant réagir aux commentaires des jeunes lecteurs. Au-delà de la réaction des enfants montée parallèlement à celle de l’adulte, le programme inclut également un approfondissement de la connaissance d’un auteur et d’un livre mis en exergue afin d’informer chaque téléspectateur et susciter sa curiosité, dans une démarche de savoir positif et divertissant. Car comme le disait Arlette Laguiller : « La lecture est une bonne façon de s’enrichir sans voler personne ».

Buts

Malgré les avancées technologiques, le livre papier reste un support d’actualité et une valeur matérielle intemporelle et personnelle face à la volatilité du numérique et à sa durée de vie incertaine.
Cette émission littéraire et télévisuelle s’adresse ainsi à tous, sans limitation d’âge. Elle est en effet destinée à promouvoir la lecture dans son ensemble, d’une bande dessinée à un classique comme Jules Verne ou Joseph Kessel, en passant par un manga ou un roman contemporain. En résumé, nous avons voulu faire de l’émission « Eclat de lire » un programme culturel à la portée de tous et y inscrire concrètement une prescription : celle de lire et d’acheter des livres. La lecture n’est en effet pas réservée à une élite mais doit être accessible à tout un chacun, indispensable à la société pour s’instruire, rêver, imaginer et analyser à l’heure où ces valeurs perdent du terrain face à la simple réaction ou à l’émotion esseulée.
La saison 2 cherche à gommer encore plus la distance entre le livre et le lecteur, tout en rappelant aux téléspectateurs que la lecture est tout sauf une perte de temps.

Version savoyarde

Rédacteur en chef, réalisateur

Journaliste diplômé en Science de l’Information (HES-SO), Samuel est un homme de radio (Mix24, Radio Cité Genève) et de presse écrite (Acteurs de l’économie, Le Dauphiné Libéré) mais aussi du petit écran (APTN, Museum Channel). Il est responsable éditorial au sein de CAPresse et directeur général de CAProd.

Chef opérateur de prise de vues, Monteuse

Diplômée en réalisation d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles, avec spécialisation documentaire (ESEC Paris), Marie travaille pour différentes émissions de télé-réalité telles que Pekin Express puis pour le London Iranian Film Festival avant de rejoindre CAProd où elle officie comme chef-opérateur ou chef-monteur sur des émissions telles que Atelier d’Artiste, ArtNews, etc.

Assistante de production, Scripte

Après un riche cursus (comme l’Institut des Arts de Diffusion en Belgique), Sophie compte près de 10 années d’expérience et de solides atouts dans la chaîne de production audiovisuelle. Elle travaille notamment sur des émissions comme « Mise au Point », « Infrarouge », ou « À Bon Entendeur » pour la Radio Télévision Suisse.

Chef opérateur de prise de son, Ingénieur du son

Diplômé de l’Ecole d’Ingénieurs de Genève (filière Génie Electrique), option télécommunications et spécialisation électroacoustique, Yannick dirige aujourd’hui l’entreprise Maïon Ingénierie Acoustique, qui a notamment reçu le prix de l’innovation artisanale haut-savoyarde en 2013 pour une invention dans l’industrie acoustique.

Illustrateur

Ancien douanier reconverti dans le dessin, Jérôme illustre depuis plus de 10 ans des ouvrages ludiques et didactiques (La vieille douane). Également dessinateur de presse pour un quotidien savoyard, il est l’auteur de séries de bandes dessinées (Les pieds sur terre, Les aventures de Betsy).

Secrétaire de production

Élaura est titulaire du titre d’adjoint à la production d’oeuvres cinématographiques et audiovisuelles (Ecole supérieure d’études cinématographiques de Paris). Elle rejoint CAProd après avoir travaillé dans l’administration de la série Dix pour cent (France 2, Mon Voisin Production).

Note d’intention

La Haute-Savoie est la zone de l’Hexagone où les jeunes éprouvent le moins de difficultés pour lire, la Savoie est particulièrement sensible à l’image puisque c’est le département qui compte le plus de sièges de cinéma par habitant et la Romandie est la région suisse où on lit le plus, Genève étant d’ailleurs le canton qui dépense le plus pour ses bibliothèques. Allier l’ensemble de ces atouts semble naturel : promouvoir à l’écran ce que lisent les jeunes de ce large territoire. C’est ce que propose depuis 2015 l’émission « Eclat de lire », avec un ton frais et rythmé. Une attention particulière est portée à la profondeur des champs (aspect doux et arrières-plans de classes flous) pour un style visuel permettant une meilleure immersion du spectateur dans l’émission, l’attention étant exclusivement portée sur les enfants. L’absence au montage de l’intervieweur améliore encore la valorisation des protagonistes, tandis que la prise de vue sait non seulement donner envie de lire mais aussi mettre en valeur les lieux visités. Enfin, l’émission est tournée à 4 caméras pour un maximum de dynamisme et de modernité. Les coupes avec changement d’angle sont rapides, car le téléspectateur ne doit pas s’ennuyer une seconde et être au contraire séduit par le propos, alors que l’étalonnage des images cherche à installer une ambiance chaleureuse par les couleurs.

Déclinaison Hauts-de-France

Présentatrice, journaliste

Lilloise double face : journaliste d’un côté et professeure de yoga de l’autre. Elle incarne la déclinaison Hauts-de-France d’Eclat de Lire.

Chef-opérateur

Homme de terrain, cet ancien technicien de C9 TV a également été directeur technique de l’ASTV. Après avoir fondé et dirigé CAProd, il est aujourd’hui responsable technique de l’agence CAPresse.

Assistante de production

Élaura est titulaire du titre d’adjoint à la production d’oeuvres cinématographiques et audiovisuelles (Ecole supérieure d’études cinématographiques de Paris). Elle rejoint CAProd après avoir travaillé dans l’administration de la série Dix pour cent (France 2, Mon Voisin Production).

Producteur éditorial

Journaliste diplômé en Science de l’Information (HES-SO), Samuel est un homme de radio (Mix24, Radio Cité Genève) et de presse écrite (Acteurs de l’économie, Le Dauphiné Libéré) mais aussi du petit écran (APTN, Museum Channel). Il est membre du conseil de direction de CAPresse et directeur général de CAProd.

Monteuse 

Diplômée en réalisation d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles, avec spécialisation documentaire (ESEC Paris), Marie travaille pour différentes émissions de télé-réalité telles que Pekin Express puis pour le London Iranian Film Festival avant de rejoindre CAProd où elle officie comme chef-opérateur ou chef-monteur sur des émissions telles que Atelier d’Artiste, ArtNews, etc.